Laure Li Vigni

Dis Laure, c’est quoi ton métier ?

09/11/2020

Dis Laure, c’est quoi ton métier ?

 J'aide les êtres sensibles qui souffrent entre contraintes et croyances erronnées à s'affranchir de l'extérieur, à écouter l'intérieur, pour laisser jaillir leur instinct.... Petite explication par l'exemple.

 

Alors moi ce que je fais dans mon métier, c’est ce que je fais naturellement dans ma vie, ce que je suis et ce que je dis aux personnes qui me sont proches… quand elles me demandent.
Je leur propose de regarder ce qu’ils pensent, ce qui les empêche de faire ce qu’ils veulent, ce qu’il y a sous les premières réactions. Ainsi ils peuvent choisir ce qu’il font en étant plus sereins car ils ont vraiment choisi  eux-mêmes pour eux-mêmes.

 

Regarde, voici quelques exemples.

 

Une personne qui a besoin d’aide car elle ne trouve pas ce qu’elle apporte aux gens dans son activité. 
Lors d’une conversation téléphonique : 
Elle : Laure je ne trouve pas je ne vois pas parce que je fais ça puis ça mais aussi ça. Je n’arrive pas à faire une phrase claire
Moi : attends, je ne comprends pas ici, ce point explique moi.
Elle : elle reformule et me réexplique. Son explication se fluidifie, se simplifie
Moi : ok donc au début c’est ça, à la fin c’est ça. Donc entre les deux tu as fait….
Elle (déclic, j’ai presque pu voir l’étincelle dans ses yeux): j’ai fait CA ! C’est ça, c’est exactement ça. Merci Laure
Moi (ravie) : heu ben avec plaisir. Tu as tout fait ! 

 

Bon oui j’ai apporté ma pierre à sa réflexion mais la solution est en elle. J’en suis convaincue. Et j’ai confiance dans les gens que j’accompagne pour trouver leur solution. Je ne fais pas à leur place, je les accompagne.

 

Devoirs avec un enfant de 9 ans. Exercice de français. 
Lui : Laure, je n’y arrive pas c’est trop compliqué
Moi (je viens à côté de lui) : ok lis moi la consigne ( ce qu’il fait)
Moi : explique moi ce qu’on te demande (il me réexplique de façon fluide, il avait en effet compris)
Moi : maintenant on fait la première phrase (il lit la première phrase)
Moi : et donc si on fait ça puis ça (j’ai repris les éléments de la consigne qu’il avait bien comprise)
Lui : je dois écrire CA ! Trop facile ! 

 

J’en ai profité pour souligner qu’il était tout à fait capable de trouver… la preuve ! Un accompagnement ce n’est pas forcément long et/ou compliqué. Ca peut être ponctuel, et simple, toute occasion est bienvenue !

 

Une autre personne voulait faire une petite vidéo pour transmettre des informations sur son activité.
Elle : je ne peux pas la faire, je n’ai pas la bonne caméra, il pleut et je n’ai pas le temps
Moi : ben oui bien sur. Tu n’as pas la bonne caméra mais qui a dit que sans une caméra professionnelle on ne pouvait rien partager ? Il pleut mais qui t’a demandé de le faire dehors ? Tu n’as pas le temps mais concrètement tu fais quoi là ? Tu envisages de faire un long métrage il te faut plusieurs mois ? 
Elle : oui, ce n’est pas faux
Moi : ok maintenant que ça c’est posé. Est-ce que le cœur du problème ne serait pas ailleurs ?  Tu n’aurais pas un peu peur ?
Elle : oui bon c’est vrai, j’ai un peu peur, je ne sais pas ce que vont penser les gens, si je vais y arriver….

 

Les choses se simplifient et s’apaisent lorsqu’on les reconnaît, sans nier et sans juger. Nous avons poursuivi l’accompagnement sur le « vrai » point bloquant et quelques jours après elle a fait une vidéo très chouette et qui lui ressemble. Et elle était très fière d’elle ! 

Les devoirs, l'école. Obligatoires ? La Responsabilité